L'hiver est à nos portes. Oh non, pfffff, encore ces trois fichus mois (dix pour les auvergnats) enfermé(e) dans l'appartement avec ta famille, à vous intoxiquer au monoxyde de carbone! Tous les ans c'est pareil et, dans l'espace, personne ne t'entend crier. Tu veux respirer!

Tiens! Tu te rappelles cette cadre sup rencontrée au mariage de Béné il y a six mois? Mais si! Elle s'est gentiment présentée ("Bonjour, je suis cadre sup"). Bref, elle t'a expliqué qu'elle partait faire de l'étude biblique un week-end par an dans un super monastère dominicain. "C'est fou ce que cela peut me ressourcer", qu'elle t'a dit en sirotant son communard. "Après, je me sens pleine de bien-être, vraiment détachée. Je discerne l'essentiel là bas, si loin de tout. Je sors toujours grandie par cette leçon de vie, et c'est en pleine conscience que je peux rentrer planifier la sauvegarde de l'emploi dans mon entreprise"! Cela ne t'a pas fasciné(e) sur le moment, tu étais en effet très centré(e) sur ta verrine de saucisse-lentilles. Aujourd'hui cela fait sens : cette fille a tout compris! Voilà ce qu'il te faut!

"Winter is coming"? Même pas peur! Cette saison, Fais z'y toi même t'exfiltre hors de ton huis clos pour prendre de la hauteur avec le tuto très spirituel de retraite au balcon!


Sache que la retraite spirituelle est bénéfique pour tous. Si tu es athée ou agnostique, ça n'a aucune espèce d'importance. Pratiquer l'étude biblique en retraite spirituelle permet avant tout de se libérer du stress de la vie quotidienne, de se détacher pour vivre mieux avec soi et avec les autres.


Premièrement

Le principe d'une retraite spirituelle est de "sortir de sa zone de confort" et d'en baver un peu, quoi. Ta zone de confort est l'intérieur de l'appartement. Ta zone d'inconfort optimum est donc le balcon puisque nous sommes en hiver. 

Pour mettre en place ta retraite spirituelle au moindre coût, Fais z'y toi même te recommande le courant franciscain. Et oui! Quel meilleur modèle que cet ordre mendiant fondé par Saint François d'Assise? 

C'est parti!  Dans un esprit de simplicité évangélique et de pauvreté, construis ton abri d'isolement spirituel avec les moyens du bord :

 

retraite1

                            Isole ton tancarville à l'aide de serviettes de bains, de plaids ou de tapis.

Cet abri de balcon façon Dersou Ouzala moderne marquera ton désir d'exil, dissuadera ton époux/se et tes enfants de venir t'y déranger, et créera une atmosphère propice à l'étude. Ainsi, tu pourras méditer sur la question : "le Christ possédait-il oui ou non son tancarville"?

Ensuite

Prévois quelques provisions histoire de tenir toute la journée, ainsi qu'une bible. Ah si! Pas d'étude biblique sans cet accessoire! Si tu n'en possèdes pas d'exemplaire, emprunte la à ta mémé ou à ta voisine. Tu peux également la télécharger gratuitement en e-book, ça fait pas hyper authentique pour une retraite spirituelle, mais quelque part ça reste franciscain puisqu'elle est dans le domaine public.

retraite 2

                            N'oublie pas ton bocal de haricots comme dans "Brokeback mountain".

Et voilà! Une journée de retraite spirituelle? Deux? Trois? A toi de juger et de jouer!

Lorsque tu auras fait le tri entre l'essentiel et l'accessoire, quand tu auras trouvé le grand tout dans les petits riens de l'existence, envoie tes impressions, écris tes émotions et décris tes hallucinations auprès de notre nouvelle rubrique "courrier des lecteurs" :

faizytoimeme@gmail.com